photo article confection vêtement

Les étapes de la conception d’un vêtement April & C.

Vous êtes-vous déjà demandé par quelles étapes passait votre vêtement avant d’arriver dans votre dressing ? Dans ce nouvel article de blog, vous saurez tout sur la création de votre robe préférée !

Commençons par le croquis !

Tout part d’une idée, d’un tissu, d’une forme, d’une couleur… Quand l’idée me vient, quel que soit le moment ou l’endroit, je fais un croquis rapide pour être sûre de ne pas oublier. Je note aussi le type de tissu et les finitions envisagées, les détails techniques qui serviront pour le montage.
Plus tard, quand je me repenche dessus, je modifie certains détails, j’affine, et je demande conseil aux copines pour le choix du tissu.
Certains dessins aboutissent, d’autre non, mais je les garde au chaud pour un éventuel autre futur projet !

capture d’écran 2021 07 27 à 17.07.16

Viens ensuite le choix du tissu, en parallèle de celle du dessin du modèle :

Comme vous le savez peut-être déjà, je ne choisis que des matières naturelles et respectueuses de l’environnement : Lin, Coton biologique, Viscose EcoVero™, Tencel™ ; et labellisées (Oekotex standard 100, GOTS, Lenzing™). Vous trouverez d’ailleurs tous les détails relatifs à ces tissus sur la rubrique « Matières » du site !
La couleur, le motif, la douceur au toucher, le poids, le tomber, les propriétés, la résistance, les conditions d’entretien et de confection, sont autant de critères qui font partie du choix. Et il y a aussi le coup de cœur ! Le tissu doit bien sûr être compatible avec le vêtement imaginé. Tous ces critères sont validés avec le prototype, dont on parlera plus amplement dans la suite de cet article.
La mercerie est également importante dans la fabrication du vêtement, il faut penser aux fils à coudre (100% coton), aux élastiques (coton biologique + caoutchouc naturel), aux boutons (matières naturelles) et aux dentelles (100% coton) ! Toutes nos matières proviennent de France ou d’Europe.

On poursuit dans les étapes de création avec le patron :

Le patron est la représentation du vêtement, à plat. Pour le dessiner on part d’un patron de base, qui reproduit la forme du corps (corsage/jupe/pantalon de base) et que l’on retravaille en fonction de la forme que l’on souhaite donner au vêtement, l’aisance, la longueur, etc…
Ce patron est préparé dans une taille intermédiaire (38 par exemple). Les dimensions utilisées sont fonction d’un barème de mensurations (tour de poitrine, tour de taille, hauteur de l’épaule, carrure dos et devant, tour de bassin…).
Il est réalisé sur du papier épais. Pour le tracé, on utilise une règle japonaise (graduée à l’extérieur et à l’intérieur) et un perroquet (règle courbe) afin d’obtenir des courbes harmonieuses.
Des logiciels permettent de réaliser ce travail informatiquement. Je le réalise pour le moment entièrement à la main.

capture d’écran 2021 07 27 à 17.12.04

La toile est l’étape qui vient juste après la mise au point du patron.

Elle est coupée dans un tissu simple et uni (toile de coton non teint qui sert à faire des essais) aux dimensions du patron préalablement dessiné, et assemblée (cousue) pour arriver à la forme finale. Ensuite, on la dispose sur un mannequin (ici taille 38) pour vérifier la longueur d’épaule, la largeur poitrine ou encore la profondeur du décolleté par exemple. On épingle, on coupe, on trace, et on reporte toutes ces modifications sur le patron afin qu’il soit (quasi) définitif !

capture d’écran 2021 07 27 à 17.06.42

 

Une fois le patron validé grâce à la toile, on peut passer à l’étape gradation.

Cette étape consiste à faire évoluer le patron vers les tailles supérieures et inférieures. Pour cela, on utilise un barème de mensurations, et une grille d’évolution, qui indique les cm à ajouter ou à retirer pour passer d’une taille à l’autre. Par exemple, pour passer d’une taille 38 à 40 on ajoute 4 cm de Tour de Poitrine mais seulement 0,5 cm de Carrure dos. On utilise là aussi la règle japonaise et le perroquet.
Ce travail est entièrement réalisé à la main.


Vient ensuite la coupe du tissu.

Le tissu est positionné en fonction du type et du nombre de pièces que l’on souhaite couper. Les morceaux de patron sont placés sur le tissu, en respectant toujours le droit fil, ou fil de chaine (sans quoi le vêtement se déformera dans le temps, ses coutures “tourneront”).
On utilise un plan de coupe pour optimiser le tissu, en travaillant sur le positionnement des pièces du patron (manches, col, devant…).
Ensuite, à l’aide d’une craie tailleur, on reporte la forme du patron sur le tissu, et on coupe à l’aide d’un ciseau (de tailleur, traditionnel, ou électrique).

Puis c’est notre atelier de confection qui prend le relai pour se charger de l’assemblage du vêtement ! 

Bienvenue sur notre site ! Inscrivez vous à notre newsletter pour bénéficier d'une remise sur votre première commande !